La pandémie de Covid-19 accélère le passage du commerce physique à l’e-commerce et s’effectue à un rythme plus soutenu que prévu. Le taux de consommateurs qui effectuent 50% et plus de la totalité de leurs achats en ligne a drastiquement augmenté dans les trois plus grands marchés de l’e-commerce en Europe : France, Allemagne et Grande Bretagne. 6 consommateurs sur 10 indiquent qu’ils continueront à faire leurs achats en ligne à la fin de la crise sanitaire.

La société Detail Online a ainsi mandaté Kantar pour réaliser une enquête ayant pour objectif d’analyser les comportements d’achat des consommateurs dans le cadre du coronavirus et de vérifier si le recours à l’e-commerce s’inscrira dans la durée.

Coronavirus : un levier de croissance pour l’e-commerce

Il faut, tout d’abord, se rendre compte que cette crise sanitaire de grande envergure a fortement impacté les détaillants traditionnels européens. Distanciation sociale, confinement et autres mesures mises en place par les différents gouvernements pour combattre la propagation du virus ont entravé voire exclu la possibilité pour les consommateurs de se rendre en magasin.

Cette étude révèle notamment que le taux de consommateurs qui effectuent habituellement plus de la moitié de leurs achats en ligne a augmenté entre 25% et 80% en fonction des pays depuis le début de la pandémie.

Les comportements d’achat des consommateurs face au Covid-19

Environ 80% des personnes interrogées affirment qu’elles recommenceront à effectuer des achats dits « non-essentiels » en ligne en 2020. Parmi celles-ci, 50% à 60% déclarent qu’elles dépenseront dans le vestimentaire et dans l’électroménager.
« Sport et Mode » est la seconde catégorie destinée à rebondir rapidement. Entre 51% et 63% des personnes interrogées prévoient en effet d’effectuer ce type d’achats en ligne en 2020.
Habituellement adeptes des magasins physiques, les groupes de personnes plus âgées déclarent également vouloir continuer à effectuer leurs achats en ligne post-crise.

« En période de confinement, les préoccupations majeures du consommateur concernent les produits essentiels mais l’étude dévoile que toutes les catégories les plus importantes de l’e-commerce vont non seulement rebondir à la fin de pandémie mais vont atteindre des niveaux encore plus élevés qu’auparavant. Quand cela aura lieu, il est essentiel que les marques s’organisent pour pouvoir répondre à la demande. Est-ce que mes produits sont visibles lorsque les consommateurs les cherchent en ligne, telle est la question que toute enseigne doit se poser en ce moment », commente Joakim Gavelin, fondateur de Detail Online.

Plus d’infos : https://www.detailonline.com/insights/blog/online-shopping-will-continue-to-have-a-big-share-of-total-retail-sales-post-covid-19/

Fabrice Molinaro

Fabrice Molinaro est titulaire d’une licence en droit, d’une maîtrise d’histoire et d’une maîtrise de sciences politiques. Après un DESS en sciences de l’information-documentation, il s’oriente vers le monde de l’Internet.

Spécialités
E-réputation – Veille et recherche d’information sur Internet – Community management – Gestion de crise – Structuration de l’information et de la connaissance – Référencement – Création de e-content.