Partagez ce contenu sur les réseaux sociaux

Aujourd’hui, à l’ère du tout numérique, les médecins – comme tant d’autres professionnels – sont l’objet d’avis sur internet, en l’occurrence de patients, soit sur les sites d’avis de consommateurs, génériques ou spécialisés en médecine, soit encore sur les réseaux sociaux.

Ces professionnels sont bien souvent démunis face à ces avis qui peuvent être totalement fallacieux, ainsi que nous le confient certains docteurs : il arrive qu’ils ne puissent identifier les prétendus patients ni les soi-disant incidents dénoncés. Dans des cas graves, nous avons pu constater que l’Ordre national des médecins pouvait intervenir, notamment en se portant partie civile en cas de poursuites pour diffamation.

C’est donc pour aider ses membres que l’Ordre des médecins vient de publier un intéressant Guide pratique intitulé « Préserver sa réputation numérique ».

Ce guide d’une trentaine de pages, passe en revue les points suivants :

  • Maîtriser son e-réputation : comment prévenir celle-ci – un point sur l’assurance professionnelle e-réputation ;
  • Fiche professionnelle : opposition, suppression d’une fiche et déréférencement ;
  • Avis ou propos d’internautes : Démarches, avis licite, avis illicites ;
  • Possibilité d’action du Conseil de l’ordre des médecins ;
  • Obligations des plateformes d’avis en ligne ou des moteurs de recherche.

Éviter l’automédication

Si ce guide donne les grandes lignes des actions possibles et sensibilise les professionnels. Mais il ne saurait remplacer la consultation d’un spécialiste de l’e-réputation, ce dont les médecins devraient être conscients plus que d’autres, eux qui luttent avec juste raison contre l’automédication. Vouloir nettoyer soi-même son image sur le net relève de l’automédication, toutes choses égales par ailleurs.
En savoir plus

Pour consulter ce guide (PDF, 31 pages, 2,2 Mo) : conseil-national.medecin.fr

Photo : Envato (DR)