Le Baromètre du numérique, publié par l’Arcep, propose une analyse sur la diffusion des équipements numériques et l’évolution de leurs usages.

Papier, numérique, abonnement ou achat à l’unité : les pratiques des lecteurs de presse

76% des répondants ont déclaré avoir lu un ou plusieurs articles de presse au cours des douze derniers mois. Les lecteurs de presse papier restent majoritaires, malgré la baisse des ventes sur ce support : 63% des répondants lisent la presse sur support papier contre 56% sur support numérique. En revanche, les deux supports sont souvent cumulatifs : plus de la moitié (56%) des lecteurs de presse associent à la fois presse papier et presse numérique. Une très large proportion des répondants (81%) lisent des journaux et magazines payants sur supports papier alors que sur support numérique, les lecteurs consultent majoritairement (à 52%) des articles gratuits.

La possession de smartphones progresse encore en 2020

L’édition 2021 du Baromètre du numérique s’intéresse plus particulièrement aux problématiques environnementales liées au smartphone. Si le smartphone est devenu indispensable dans le quotidien des Français (84% des personnes âgées de douze ans et plus en utilisent un, +7 points en un an), il représenterait 11% de l’empreinte globale du numérique en 2019, selon le rapport d’information sur l’empreinte environnementale du numérique du Sénat. Le Baromètre révèle qu’une très large majorité d’utilisateurs de smartphone (84%) déclarent le détenir depuis moins de 3 ans, tandis que l’adoption de smartphones de seconde main ne représentent encore que 17% de l’ensemble des smartphones détenus. L’édition 2021 du Baromètre s’intéresse également aux causes du renouvellement des smartphones. Si ces causes sont multiples, une majorité des personnes interrogées (37%) déclarent avoir renouvelé leur smartphone parce qu’il ne fonctionnait plus correctement ou que le système d’exploitation n’était plus mis à jour.

Les effets de la crise sanitaire : des usages démultipliés du numérique et l’envolée de l’achat en ligne

La crise sanitaire, et en particulier les différents confinements, ont multiplié les usages numériques et besoins d’utilisation des équipements : télétravail, école en ligne, échanges interpersonnels, loisirs, achats, etc. Quel que soit l’équipement numérique (smartphone, tablette, ordinateur, téléphone fixe, enceinte connectée), la proportion d’utilisateurs augmente significativement, et notamment l’usage des tablettes (58% des individus en utilisent une, +17 points), des enceintes connectées (24%, +13 points) et des ordinateurs (88%, +12 points). Pour ces derniers, le besoin d’un usage quotidien a été massif, avec 66% d’utilisateurs quotidiens (+19 points), porté par la diffusion du télétravail et de l’école en ligne, notamment lors des confinements successifs.

Si depuis 2017, le smartphone était désormais privilégié pour l’accès à internet, l’année 2020 voit l’ordinateur repasser légèrement devant, privilégié par 43% des répondants (+12 points par rapport à 2019) contre 41% pour le smartphone (- 10 points).

Le besoin de communiquer s’est traduit par l’usage massif des services de téléphonie depuis les réseaux fixes et mobiles mais également par l’utilisation des logiciels de communication : 79% des détenteurs de smartphone ont fait usage des messageries instantanées et 67% ont téléphoné via des applications. Toutefois, la fréquence quotidienne d’utilisation diminue avec l’arrivée des nouveaux utilisateurs : pour garder un lien avec l’extérieur pendant la crise sanitaire, les séniors ont plus fréquemment téléchargé ces applications, mais n’en ont pas fait une utilisation régulière.

La crise sanitaire a également intensifié l’achat de biens en ligne, et par conséquent la livraison de colis : 76% de la population française âgée de douze ans et plus a déclaré avoir effectué au moins un achat de bien sur internet au cours des 12 derniers mois, contre 62% en 2019. Parmi ces utilisateurs, la moitié a eu recours au commerce en ligne au moins un fois par mois (+13 points en deux ans).

Photo : Arcep

Consulter cette étude (au format PDF : 3,6 Mo) : https://www.arcep.fr/uploads/tx_gspublication/rapport-barometre-numerique-edition-2021.pdf

Fabrice Molinaro

Fabrice Molinaro est titulaire d’une licence en droit, d’une maîtrise d’histoire et d’une maîtrise de sciences politiques. Après un DESS en sciences de l’information-documentation, il s’oriente vers le monde de l’Internet.

Spécialités
E-réputation – Veille et recherche d’information sur Internet – Community management – Gestion de crise – Structuration de l’information et de la connaissance – Référencement – Création de e-content.