Inflation et réputation : quelles conséquences sur les comportements d’achat et la perception des marques ?

Le nombre de Français déclarant rechercher les prix les plus bas a significativement progressé par rapport à l’année dernière : 52% en novembre 2022 contre 46% en novembre 2021.

L’augmentation des prix modifie également la perception que les Français ont des grandes marques. Et avoir, dans le même temps, un impact indéniable sur leur réputation.

Une étude publiée par YouGov révèle notamment que les prix bas sont – en 2022 – davantage une motivation dans le choix d’une enseigne par rapport à 2021. En effet, 17% des Français choisissent significativement plus leur magasin pour ses prix attractifs. Dans le même temps, ces Français cherchant les prix les plus bas sont moins enclins à varier les enseignes pour profiter de promotions.

D’après YouGov, trois secteurs alimentaires connaissent d’importantes dégradations quant à la perception du Rapport Qualité/Prix :

  • Confiserie
  • Produits frais & surgelés
  • Produits laitiers & desserts

A l’échelle des marques, le TOP 10 des déclins est plus varié entre marques alimentaires et non-alimentaires. Il faut toutefois noter que ces baisses ne sont pas totalement imputables à une augmentation des prix au regard des marques Buitoni et Kinder qui figurent dans le classement YouGov et dont la chute sur l »indicateur débute subitement après les scandales sanitaires de mars/avril.

A l’inverse, certains marques sortent leur épingle du jeu comme EDF qui apparait comme le seul fournisseur d’énergie à proposer un prix réglementé sur l’électricité qui respecte le bouclier tarifaire de l’Etat, et qui donc, n’a pas fortement auglenté ses prix sur l’électricité contrairement à de nombreux autres fournisseurs en France.

Pour en savoir plus : https://fr.yougov.com/topics/consumer/articles-reports/2022/12/02/inflation-consequences-comportements-achat

Photo : Envato

Fabrice Molinaro

Fabrice Molinaro est titulaire d’une licence en droit, d’une maîtrise d’histoire et d’une maîtrise de sciences politiques. Après un DESS en sciences de l’information-documentation, il s’oriente vers le monde de l’Internet.

Spécialités
E-réputation – Veille et recherche d’information sur Internet – Community management – Gestion de crise – Structuration de l’information et de la connaissance – Référencement – Création de e-content.