D’après l’enquête annuelle de RegionsJob.com, 60% des recruteurs utilisent aujourd’hui Internet comme outil de recrutement complémentaire et 90% d’entre eux tapent le nom des candidats dans les moteurs de recherche.

D’où l’impérieuse nécessité pour les personnes qui cherchent un emploi de bien soigner leur e-réputation.

Dans un article intitulé « E-réputation : comment l’optimiser dans sa recherche d’emploi ?« , le site Futura sciences donner quelques conseils précieux pour soigner son identité numérique.

Voici quelques pistes :

La présence sur les réseaux sociaux professionnels est incontournable. Créer son profil sur Linkedin, Viadeo, Facebook pro pour les plus connus et les plus développés, c’est s’assurer de se présenter comme un professionnel soucieux de partager du contenu pro sur son profil et son domaine d’activité. Même si cela peut paraître fastidieux, compléter précisément son profil apparaît comme un gage de sérieux pour les recruteurs. En même temps, un profil complet permet un meilleur référencement. Le paramétrage public-privé est un outil essentiel pour ne partager que des infos ciblées à vos contacts…

Avoir un profil dynamique offre une plus grande visibilité sur la toile. Il ne suffit pas d’être inscrit sur les réseaux pro, encore faut-il être actif. Faire vivre son profil au maximum, apporter des informations telles que votre CV, vos références, les entreprises avec lesquelles vous avez déjà collaboré, les recommandations, mais aussi des compléments comme des évolutions de carrière, des exemples de travaux que vous avez effectués, des réussites professionnelles, lui donne de la visibilité auprès de vos contacts, mais également comme référencement. Plus un profil « vit », est consulté, plus il sera visible dans le fil Web.

Enfin, il est nécessaire de bien vérifier que des contenus indésirables ne circulent pas sur son compte. Il est donc conseillé d’effectuer régulièrement des recherches sur son nom dans Google pour voir ce qui ressort sur les premières pages de résultat.
Ce travail de surveillance est important car l’apparition de contenus négatifs est susceptible de réduire à néant tout le travail d’optimisation d’image numérique effectué en amont.
Dans certains cas, il faudra probablement faire alors appel à un prestataire en e-réputation qui pourra intervenir – grâce à son savoir-faire technique et juridique – pour tenter de neutraliser des liens dénigrants et/ou diffamatoires.

Plus d’infos : futura-sciences.com

Photo : Envato

E-réputation et recherche d’emploi : voir aussi

E-réputation : Les demandeurs d'emploi doivent protéger leur profil sur Facebook

Fabrice Molinaro

Fabrice Molinaro est titulaire d’une licence en droit, d’une maîtrise d’histoire et d’une maîtrise de sciences politiques. Après un DESS en sciences de l’information-documentation, il s’oriente vers le monde de l’Internet.

Spécialités
E-réputation – Veille et recherche d’information sur Internet – Community management – Gestion de crise – Structuration de l’information et de la connaissance – Référencement – Création de e-content.