Au 4ème trimestre 2020, le nombre de cyberacheteurs s’élève à près de 42 millions, soit plus de 1,5 million de cyberacheteurs supplémentaires en 1 an. C’est ce que révèle une récente étude publiée par Médiamétrie.
Si la crise sanitaire a permis le développement des achats via Internet, les principaux gagnants sont ceux qui disposaient à la fois d’une présence en ligne mais aussi d’une bonne e-réputation.

La crise sanitaire booste les achats en ligne et le click & collect

Une première tendance marque cette année particulière : plus nombreux, près de 4 cyberacheteurs sur 10 (37,2%) ont aussi effectué plus d’achats sur la toile durant cette période. Un choix essentiellement motivé par une volonté d’éviter tout risque de contamination (raison évoquée par plus de la moitié d’entre eux) ou les contraintes sanitaires dans les magasins.
Par ailleurs, plus d’1 tiers des cyberacheteurs ayant davantage commandé en ligne l’ont fait suite à la fermeture des magasins, notamment pendant les deux périodes de confinement.
Si la fréquence des achats en ligne augmente en 2020, 83% des cyberacheteurs ayant commandé davantage sur le web déclarent également avoir dépensé plus qu’habituellement.
La livraison à domicile reste privilégiée par plus de 85% des cyberacheteurs pour récupérer leur commande. Néanmoins, le click & collecten point de vente, souvent mis en avant par les commerçants lors des périodes de confinement, a séduit cette année plus de 4 acheteurs en ligne sur 10 (41%, en hausse de 14 points vs 2019).

Achats sur mobile : le retour

Pour réaliser des achats sur Internet, les écrans utilisés demeurent multiples en 2020, ordinateur en tête avec plus de 84% d’adeptes. A noter cependant, l’achat en ligne sur mobile, un temps délaissé pendant l’année 2020, revient au niveau observé fin 2019 et séduit 4 cyberacheteurs sur 10. Les plus assidus de cette pratique : une population féminine, jeune et CSP+.

Alimentation et commerces de proximité : les grands gagnants

Qu’achète-t-on en ligne en 2020 ? En majorité des produits dits «non essentiels», peu ou pas disponibles dans les magasins fermés lors des périodes de confinement, comme les biens culturels ou les vêtements, par exemple. Une tendance se confirme néanmoins : l’achat de produits alimentaires progresse et semble s’installer en cette année atypique.
55,8%des acheteurs de produits alimentaires sur la toile ont ainsi commandé davantage de leurs mets favoris en ligne en raison de la crise sanitaire. Les sites de e-commerce proposant un service de drive ont été les premiers à profiter de cette hausse puisque près de 48%des cyberacheteurs concernés ont fait leurs courses alimentaires sur ces sites.
Par ailleurs, les commandes de repas en ligne ont aussi eu le vent en poupe en 2020. Près de 30%des cyberacheteurs ont augmenté leurs commandes de cette nature, avec, pour plus de la moitié d’entre eux, la motivation première d’apporter leur soutien aux restaurateurs.

Plus d’infos : https://www.mediametrie.fr/fr/barometre-trimestriel-de-laudience-du-e-commerce-en-france-bilan-de-lannee-2020

Photo : Envato

Fabrice Molinaro

Fabrice Molinaro est titulaire d’une licence en droit, d’une maîtrise d’histoire et d’une maîtrise de sciences politiques. Après un DESS en sciences de l’information-documentation, il s’oriente vers le monde de l’Internet.

Spécialités
E-réputation – Veille et recherche d’information sur Internet – Community management – Gestion de crise – Structuration de l’information et de la connaissance – Référencement – Création de e-content.