Dans le dernier rapport Digital 2021 publié par Hootsuite, l’on apprend notamment que les internautes suivent avant tout leurs proches sur les réseaux sociaux, mais cela ne représente que 46% des réponses. Les internautes sont également plus susceptibles de suivre une marque plutôt qu’un influenceur.

Les proches (amis et famille) arrivent donc en tête. Les comptes liés au divertissement occupent les quelques places suivantes dans le classement, avec plus d’un quart des personnes interrogées déclarant suivre des acteurs/actrices, des émissions de télévision, des comptes parodiques ou encore des musiciens.

23% des répondants ont déclaré suivre des marques auprès desquelles ils ont déjà effectué des achats et 21,6% suivent des marques auprès desquelles ils envisagent d’acheter. Il est d’ailleurs intéressant de souligner que les internautes sont plus susceptibles de suivre des entreprises et les marques auprès desquelles ils envisagent d’acheter que de suivre les influenceurs et autres experts (21,3%).

Bien que l’écart entre ces deux catégories soit très faible – 21,6 % contre 21,3% – cette notion doit être prise en considération lors de la construction d’un plan de communication sur les réseaux sociaux.

Toutefois, le nombre de personnes qui suivent les influenceurs varie considérablement selon la géographie.
De même – et comme c’est si souvent le cas lorsqu’il s’agit de comportements digitaux – l’audience des influenceurs varie également de manière significative selon la démographie.

Dans l’ensemble, les femmes sont plus susceptibles de suivre les influenceurs que les hommes, même s’il est intéressant de noter que ce résultat est inversé chez les baby-boomers. Les jeunes sont également plus susceptibles de suivre les influenceurs que la génération de leurs parents : les femmes de 16 à 24 ans étant 3 fois plus susceptibles de suivre les influenceurs que les femmes de 55 à 64 ans.

Consulter ce rapport : https://www.hootsuite.com/resources/digital-trends-q2-update

Photo : Envato

Fabrice Molinaro

Fabrice Molinaro est titulaire d’une licence en droit, d’une maîtrise d’histoire et d’une maîtrise de sciences politiques. Après un DESS en sciences de l’information-documentation, il s’oriente vers le monde de l’Internet.

Spécialités
E-réputation – Veille et recherche d’information sur Internet – Community management – Gestion de crise – Structuration de l’information et de la connaissance – Référencement – Création de e-content.