Les marques bénéficient d’une communication via des médias de confiance qui renforcent leur autorité et leur crédibilité, créant ainsi un effet de halo. Mais un risque subsiste : que se passe-t-il si l’audience et le statut de confiance d’un media commencent à diminuer ?

Les consommateurs disposent d’un éventail de possibilités pour recueillir des informations et des avis sur les marques et les organisations. Et ils savent évaluer constamment les formes de médias nouvelles et existantes pour en déterminer la pertinence et la fiabilité.

Dans le cadre d’une étude menée par la société Kantar, des consommateurs connectés ont été interrogés pour savoir quels canaux ils utilisent et s’ils font confiance aux informations qu’ils y trouvent. En utilisant ces données, Kantar a ensuite créé un score de confiance pour évaluer le pouvoir d’engagement et la fiabilité des différents médias. Cette méthode classe les consommateurs selon les canaux qu’ils utilisent et mesure la proportion de consommateurs qui se fient à ces mêmes canaux comme source d’information sur la marque.

Les amis, la famille et les sites d’avis obtiennent le plus haut score de confiance

Dans un monde où explosent les plateformes de médias sociaux, qui atteignent des milliards d’utilisateurs, les consommateurs ont toujours besoin de faire confiance à leurs sources d’information. La communication organique ne doit pas être reléguée au second plan. Les consommateurs font confiance aux consommateurs !
C’est ainsi que dans cette étude, les amis et familles obtiennent le meilleure score (93) suivis de près par les sites d’avis (91).

Les sites web d’actualités et les médias traditionnels utilisés pour obtenir des informations sur les marques

Alors que seulement 50% des consommateurs connectés prétendent se rendre sur des sites d’information pour se renseigner sur une marque et ses services, 38% de l’échantillon total fait confiance à l’information qu’ils y trouvent (un score de confiance de 76).

Plus d’infos : https://www.kantarmedia.com/fr/blog-et-ressources/blog/optimiser-l-effet-de-halo

Fabrice Molinaro

Fabrice Molinaro est titulaire d’une licence en droit, d’une maîtrise d’histoire et d’une maîtrise de sciences politiques. Après un DESS en sciences de l’information-documentation, il s’oriente vers le monde de l’Internet.

Spécialités
E-réputation – Veille et recherche d’information sur Internet – Community management – Gestion de crise – Structuration de l’information et de la connaissance – Référencement – Création de e-content.