Saisie d’une plainte, la CNIL a interrogé le 12 mars dernier la société américaine Alpha Exploration CO., Inc., éditrice de l’application « Clubhouse », sur les mesures prises pour respecter le RGPD.

Pour rappel, Clubhouse est un réseau social uniquement basé sur l’audio qui permet, via des salons virtuels et sur invitation, de converser à plusieurs. Ces salons sont animés par un ou des organisateurs et chacun peut écouter en silence ou demander la parole.
Pour l’heure uniquement accessible sur invitation, l’application – créée aux Etats-Unis en mars 2020 – rencontre un succès croissant dans un contexte où les discussions en direct et les rencontres physiques ont été largement limitées par la pandémie.

La CNIL a ainsi ouvert une instruction et effectué des premières vérifications qui révèlent que cette société n’a aucun établissement dans l’Union européenne.

Dans ces conditions, le mécanisme de « guichet unique » du RGPD ne s’applique pas et la CNIL est, comme chacun de ses homologues européens, compétente pour intervenir.

Les autorités européennes communiquent cependant entre elles sur ce dossier, afin d’échanger des informations et d’assurer une application cohérente du RGPD.

L’enquête doit permettre de confirmer que le RGPD est applicable à la société et de déterminer s’il est méconnu. S’il était confirmé que l’application éditée par cette société ne respecte pas le RGPD, la CNIL pourra, le cas échéant, faire usage de ses propres pouvoirs répressifs.

Par ailleurs, une pétition rassemblant à ce jour plus de 10 000 signatures circule actuellement pour alerter la CNIL sur de possibles atteintes à la vie privée par l’application Clubhouse.

Photo : L’Express

Fabrice Molinaro

Fabrice Molinaro est titulaire d’une licence en droit, d’une maîtrise d’histoire et d’une maîtrise de sciences politiques. Après un DESS en sciences de l’information-documentation, il s’oriente vers le monde de l’Internet.

Spécialités
E-réputation – Veille et recherche d’information sur Internet – Community management – Gestion de crise – Structuration de l’information et de la connaissance – Référencement – Création de e-content.