Les mois de confinement et de restrictions liés à la crise sanitaire ont contraint les populations à passer plus de temps à domicile devant leurs appareils numériques. Dans ces circonstances, l’utilisation des réseaux sociaux a fortement augmenté et, par extension, on constate un engagement accru vis-à-vis des publicités sur ces canaux. Les marques qui en ont le plus profité sont celles qui bénéficiaient déjà d’une bonne e-réputation.

Il s’avère donc que l’utilisation et l’engagement envers les réseaux sociaux ont radicalement évolué à l’ère du COVID-19. Au niveau mondial, 30% des consommateurs déclarent avoir prêté plus d’attention aux publicités sur les réseaux sociaux ou interagi davantage avec celles-ci pendant cette période.

Dans une étude mondiale récente, YouGov a pu examiner l’impact de la pandémie sur les comportements médias dans 17 pays. Ce rapport analyse les évolutions en matière de consommation média, et notamment la fréquence d’utilisation des plateformes sociales telles que Facebook, Instagram, YouTube et TikTok.

Dans le détail, cette étude met en évidence des écarts considérables entre les pays.

En Inde (56%), en Indonésie (54%), en Chine (52%) et aux Emirats arabes unis (51%), plus de la moitié des habitants affirment accorder plus d’intérêt aux publicités sur les réseaux sociaux, ou interagir davantage avec celles-ci depuis le début de la pandémie. L’impact du COVID-19 est nettement moins visible en Europe : 9% au Danemark, 14% en France, 16% en Allemagne.

Plus d’infos : https://fr.yougov.com/news/2021/02/17/global-media-2021/

Photo : Envato

Fabrice Molinaro

Fabrice Molinaro est titulaire d’une licence en droit, d’une maîtrise d’histoire et d’une maîtrise de sciences politiques. Après un DESS en sciences de l’information-documentation, il s’oriente vers le monde de l’Internet.

Spécialités
E-réputation – Veille et recherche d’information sur Internet – Community management – Gestion de crise – Structuration de l’information et de la connaissance – Référencement – Création de e-content.